Histoire et vertus de la pierre d'améthyste

 

TOUT SAVOIR SUR AMÉTHYSTE

 

 

On emploie souvent des superlatifs aux connotations précieuses, voire royales, lorsqu'il s'agit de mettre en valeur la beauté des pierres naturelles. Il n'y aurait pourtant aucune malhonnêteté à décrire l'améthyste comme une gemme majestueuse. En effet, cette pierre violette, que nombreux connaissent, s'est retrouvée à travers les âges dans les parures de nombreuses noblesses et fait d'ailleurs également partie intégrante des bijoux de la couronne britannique !

 

ORIGINES DE L’AMÉTHYSTE

 

Son nom vient du grec ancien AMETHUSTOS, qui signifie : qui n'est pas ivre. Ce serait la ressemblance de sa teinte avec celle du vin coupé à l'eau qui l'aurait inspirée. Plusieurs versions d'une légende grecque sur la création de la pierre d'améthyste existent, elles mettent en scène Dionysos (Bacchus) et Améthyste. Cette dernière est une mortelle dans certaines versions du mythe, nymphe dans d'autres, quoi qu'il en soit le dénouement se conclue toujours de la même façon. Le dieu de la vigne (entre autres plaisirs) s'était épris de la belle. Essuyant un refus, la divinité rentra dans une colère noire, alors qu'Améthyste se réfugia au temple d'Artémis (Diane) pour l'implorer, celle-ci la transforma en pierre afin de la protéger. Bacchus, fou de rage à la vue de la statue, la recouvrit de vin en y versant sa coupe. Ainsi se créa la pierre d'améthyste.

 

L’AMÉTHYSTE DANS L’HISTOIRE

 

Voici pour le folklore, mais outre ces contes ; la pierre d'améthyste fut utilisée en tout temps pour sa beauté, mais aussi pour les vertus que l'on lui prête. Si les grecs et les romains, durant l'antiquité, buvaient dans des coupes d'améthyste pour se protéger de l'ivresse, certains savants, bien plus tard lui vantaient d'autres propriétés. C'est le cas de Léonard de Vinci (1452-1519) et Ibn al Baytar (1197-1248), un médecin arabo-andalou spécialisé dans l'étude de la botanique. Les deux érudits, à quelques deux cents ans d'intervalle, affirmaient qu'une pierre fine d'améthyste aidait à chasser les mauvais rêves et dissiper les pensées négatives (croyance toujours d'actualité dans le monde de la lithothérapie). Encore plus tôt, Pline l'Ancien (23-79 de notre ère), historien romain, écrit dans son encyclopédie d'Histoire Naturelle que l'améthyste est une pierre qui protège contre la sorcellerie et les maléfices.

 

Hormis ces pouvoirs que nos ancêtres lui conféraient, l'améthyste était également recherchée pour sa beauté et sa préciosité. Les gisements étaient rares avant que ceux d'Uruguay et du Brésil soient découvert au 20ème siècle, ainsi fut un temps où elle était encore plus chère que l'or et était considérée comme une pierre précieuse. Princes, rois, pharaons s'en habillaient et c'est tout naturellement que le clergé catholique en fit de même au moyen-âge. En effet, tout comme la couleur violette, l'améthyste est la pierre des évêques et en ce temps avait la réputation de préserver la chasteté.

 

 

 

VERTUS DE L’AMÉTHYSTE EN LITHOTHÉRAPIE

 

On dit de l’améthyste qu’elle est une pierre de sagesse et d’humilité, idéale pour l’élévation spirituelle et que l’on peut en faire usage lors de méditation pour se concentrer au mieux. Effectivement, on lui prête comme vertus de calmer les esprits et apporter sérénité en chassant les pensées parasites ou négatives. C’est une pierre qui calme les obsessions, c’est également pour cette raison que certains placent une pierre roulée d’améthyste sous leurs oreillers, car elle empêcherait les cauchemars et éclaircirait les rêves.  L’améthyste a également la réputation de stimuler la créativité et l’imagination. Une pierre antistress pour assainir l’esprit, en somme !

 

 

Laisser un commentaire

Nom .
.
Message .

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être publiés